Les Tares Oculaires



Après discussion lors du comité du 19 Janvier 2008, le comité du Club des Epagneuls Nains Anglais décide de retenir 4 tares oculaires :

- Kérato-conjonctivite sèche
- Cataracte congénitale associée à une microphtalmie
- Cataracte corticale postérieure
- Dégénérescence rétinienne progressive. (APR)


La Kérato-conjonctivite sèche (KCS) est une affection de l'oeil très fréquente chez le chien. Elle a le plus souvent une origine immunitaire, les petites races étant prédisposées.
Elle se traduit par une sécheresse oculaire qui entraîne l'irritation des surfaces de l'oeil, principalement la conjonctive et la cornée.


La Microphtalmie (ou " œil trop petit ") dont le mode de transmission est " autosomique récessif " - c'est-à-dire, pour les " non-initiés ", sous contrôle d'un gène porté par les chromosomes non sexuels, et nécessitant que les deux parents soient au moins porteurs pour que des chiots soient atteints - se caractérise par une micro cornée (diamètre inférieur à 11 mm).


La Cataracte provoque une opacité partielle ou totale du cristallin, la gêne est proportionnelle à cette opacité. Son mode de transmission est autosomique récessif, associé à la microphtalmie. Elle peut aussi apparaître indépendamment, entre 6 mois et 2 ans d'âge, le mode de transmission n'étant pas connu.


L'Atrophie Progressive de la Rétine (APR) est une maladie héréditaire due à la défectuosité d'un seul gène (monogénique), non liée au sexe de l'individu (autosomale) et nécessitant la transmission du gène défectueux par chacun des deux parents à la descendance (récessive).


Lorsqu'un éleveur de King Charles signe la "charte de qualité" du club de race,

il s'engage, entre autre, à réaliser des recherches d'éventuelles anomalies cardiaques et oculaires

chez tous ses reproducteurs.



Les éventuelles anomalies oculaires sont, elles aussi,
recherchées chez Tous les reproducteurs.

Le vétérinaire ophtalmologue pratique donc, avec divers matériels,
cette recherche dans les yeux du chien.

Le vétérinaire commence par examiner l'extérieur de l'oeil et ensuite,
après dilatation de la pupille et une lampe grossissante,
il examine l'intérieur de l'oeil, jusqu'au fond d'oeil où il verra l'image
de la rétine.

Ces examens se réalisent dans une salle obscure car seul
l'oeil examiné doit être éclairé par la lampe frontale du praticien.

A l'issue de l'examen, un compte-rendu est donné à l'éleveur
et transmis au club, permettant ainsi, selon les résultats,
de mettre ou non les chiens examinés à la reproduction.




Notre Fée Titania avec ses pupilles dilatées





Haut de page