Mes Amis lecteurs et visiteurs

Il y a de cela quelques années, début 1988, je ne sais quelle bestiole est venue un jour inoculer son élixir dans mes cellules, toujours est-il que je suis depuis devenue complètement dépendante d'un attachement immodéré pour ce charmant petit chien de compagnie qu'est le "King Charles Spaniel" et jusqu'alors aucun vaccin n'a pû me guérir . Le pire, c'est que tous mes clients sont maintenant atteints par cette maladie incurable .

Comment ne pas être totalement phagocyté par ce regard enjôleur et énamouré, doux et tendre ?

Comment ne pas fondre devant cette bouille ronde, au crâne et front légèrement dômés, avec ce petit nez aplati et retroussé aux narines noires bien ouvertes ?

Comment ne pas être ému devant cette bouche bien arrondie aux babines rebondies qui semble toujours faire la moue ?

Comment ne pas avoir envie de caresser ces belles oreilles bien frangées, situées bas de chaque coté de la tête l'encadrant et l'ornant ?

Si on craque sur le minois si gracieux de cet adorable petit animal, on est étonné par l'impression de puissance du corps qui doit être court compact, avec des os solides.

Aristocrate né (on n'a pas été favori des Rois pendant plusieurs siècles pour rien) son élégance est sans pareille, sa robe, mi-longue, bien plate, soyeuse, dont la caresse est un régal, ses quatre couleurs font que le choix est grand et peut combler les plus difficiles ; deux unicolores : le Ruby et le Noir et Feu, deux pluricolores : le Blenheim et le Tricolore départagent les plus hésitants.

Les Bébés

L'élevage du King Charles ne pose pas de problème technique majeur . Bien que la tête soit grosse par rapport au corps, elle s'engage assez bien dans la filière pelvienne et la césarienne sera davantage nécessaire pour une atonie utérine que pour la taille du chiot .

Les chiots ont besoin d'être réchauffés pendant plusieurs semaines mais cela n'est pas particulier à cette race .

Les mamans King sont en majorité de bonnes mères , mais là encore rien de bien extraordinaire .

Les chiots issus de mon élevage sont tous inscrits au Livre des Origines Français (LOF), vaccinés, tatoués au démographe et peuvent quitter l'élevage à l'age de 3 mois révolus . Le LOF prouve la parenté du chiot sur plusieurs générations attestant que les ascendants sont tous de race King Charles, ce dernier est avalisé par la recherche de parenté faite à partir des tests ADN, pratiqués sur tous les chiens et chiots de l'élevage. Mes chiots sont cédés avec un certificat de naissance qui sera transformé en Pedigree lorsque le chien aura été jugé "apte à la confirmation" par un juge confirmateur, à l'âge de un an révolu .

Le pedigree est nécessaire pour les reproducteurs, moins important pour les autres mais signe toutefois la pérennité de la race .
Faire le distinguo ,à l'âge de 3 mois, entre un futur chien d'exposition et un chien de compagnie et s'engager à ce sujet relève pour l'éleveur, de la gageure . On peut subodorer qu'un chien, tel qu'il se présente tout petit, sera apte à obtenir des récompenses sur un ring d'exposition, mais le garantir fermement me semble prématuré . Un chiot peut être issu de parents champions et ne jamais le devenir et inversement, des géniteurs non champions, pourront produire des chiens d'exposition et même des champions .

Mais attention !!! On n'a pas souvent constaté que le mariage de géniteurs médiocres ait produit des splendeurs !!!

Les lois de Mendel sont les mêmes en génétique humaine et canine et il y aura toujours un petit gène taquin qui viendra vous rappeler à l'ordre alors que vous êtes sûr de votre coup .

Sachez que votre King sera au zénith de sa beauté seulement vers 2 ans .

Ceci étant dit, le King Charles, classé dans le 9ème groupe, celui des chiens de compagnie, répond avant tout à son appellation de "chien de compagnie" .

Qu'il soit chien d'exposition ou non ; qu'il colle de façon évidente au standard ou qu'il ait quelques petits défauts, il vous donnera sans compter l'extraordinaire magie de son exceptionnel et fabuleux caractère .

Aimez-le autant qu'il vous aime et vous en serez transformé .







Haut de page